Skip to main content

REMARQUE: Vous mesurez le radon au printemps ou en été (d'avril à août)? Cliquez ici pour en savoir plus  

Vous êtes intéressé à obtenir un trousse de mesure du radon au printemps ou en été (d’avril à août). Les recherches canadiennes sur le radon indiquent que la période (la saison) pendant laquelle les mesures de radon à long terme, de plus de 90 jours, sont effectuées n’ont pas d’incidence statistiquement notable sur les résultats. Toutefois, les autorités de santé publique recommandent toujours d’effectuer de réaliser la majorité de ces tests durant les mois les plus froids. En conséquence, nous souhaitons vous informer que trois options s’offrent à vous :

  1. Réaliser un test de mesure de 180 jours (6 mois), dès maintenant.
  2. Attendre jusqu’à la fin septembre et effectuer un test de mesure de plus de 90 jours (3 mois).
  3. Réaliser un test de mesure sur une année complète

Le détecteur de radon ne commence à fonctionner qu’après l’ouverture du sac en plastique qui contient le détecteur. Il est important d’enregistrer avec précision la date préliminaire et finale du test de mesure en suivant notre processus d’enregistrement. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à [email protected].  

Comprenez les faits

L’hiver versus l’été

Le radon était autrefois considéré comme étant toujours plus élevé dans un bâtiment pendant l’hiver. Ce n’est plus le cas. Les données montrent que le radon est de plus en plus uniforme tout au long de l’année, et dans ¼ des maisons, il peut même être à son plus haut niveau pendant les périodes estivales.

Pendant la majeure partie du 20e siècle, les niveaux de radon dans les bâtiments résidentiels étaient les plus élevés pendant les mois de chauffage d’hiver (d’octobre à avril dans la plupart des pays de l’hémisphère nord).

On pensait que la raison de la présence accrue de radon en hiver était due à deux facteurs :

  1. La réduction de la dilution de l’air intérieur avec de l’air frais lorsque les propriétés sont fermées pour l’hiver, et
  2. Le chauffage par ventilation à air forcé, où l’air du sous-sol ou du rez-de-chaussée est chauffé et distribué dans toute la propriété plus que lorsque le chauffage est éteint.

Cependant, au 21e siècle, les niveaux de radon en Amérique du Nord sont observés comme étant de plus en plus uniformes tout au long de l’année, avec de nombreuses maisons montrant même un radon plus élevé en été. Alors, des raisons émergent encore, mais une hypothèse est l’augmentation de l’utilisation de la climatisation en été et, par conséquent, la diminution de la ventilation des propriétés pendant les mois plus chauds de l’été.

Une étude des tests de radon réalisés en hiver et en été (en utilisant différentes technologies de test de radon) dans des maisons canadiennes a montré que 47,5 % des bâtiments présentaient une différence minimale (<50 Bq/m³), avec 24,7 % affichant un radon supérieur de ≥50 Bq/m³ en hiver et 27,8 % affichant un radon supérieur de ≥50 Bq/m³ en été.

Référence : Stanley et al. L’exposition au radon augmente régulièrement dans l’environnement résidentiel moderne de l’Amérique du Nord et est de plus en plus uniforme tout au long de l’année. Scientific Reports, 2019 Anglais.

 

Aucun résultat