Skip to main content

REMARQUE: Vous mesurez le radon au printemps ou en été (d'avril à août)? Cliquez ici pour en savoir plus  

Vous êtes intéressé à obtenir un trousse de mesure du radon au printemps ou en été (d’avril à août). Les recherches canadiennes sur le radon indiquent que la période (la saison) pendant laquelle les mesures de radon à long terme, de plus de 90 jours, sont effectuées n’ont pas d’incidence statistiquement notable sur les résultats. Toutefois, les autorités de santé publique recommandent toujours d’effectuer de réaliser la majorité de ces tests durant les mois les plus froids. En conséquence, nous souhaitons vous informer que trois options s’offrent à vous :

  1. Réaliser un test de mesure de 180 jours (6 mois), dès maintenant.
  2. Attendre jusqu’à la fin septembre et effectuer un test de mesure de plus de 90 jours (3 mois).
  3. Réaliser un test de mesure sur une année complète

Le détecteur de radon ne commence à fonctionner qu’après l’ouverture du sac en plastique qui contient le détecteur. Il est important d’enregistrer avec précision la date préliminaire et finale du test de mesure en suivant notre processus d’enregistrement. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à [email protected].  

Calculatrice d'exposition au radon

Calculez le taux et la dose totale de rayonnement de particules alpha que vous absorbez, provenant du radon dans votre domicile.

Quelle dose de radiation recevez-vous du radon ?

En utilisant les dernières avancées scientifiques, la Commission Internationale de Protection Radiologique (site en Anglais) a développé une formule de conversion pour estimer la quantité de radiation de particules alpha absorbée par vos poumons due au radon. Pour effecteur ce calcul, deux nombres sont nécessaires :

  1. Un niveau de radon residential a long terme en Bq/m3 ou pCi/L
  2. Le nombre d’heures par an qu’une personne passe à respirer l’air dans cette propriété. Ce « modèle d’activité » est unique à une personne spécifique selon son mode de vie et ne pourrait pas être le même pour tous ceux qui vivent, apprennent ou travaillent sous le même toit.

Cette calculatrice vous permettra d’estimer votre exposition aux radiations absorbées, calculée comme un taux annuel et une dose totale, en fonction du temps que vous avez passé dans cette propriété.

Le radon et votre santé

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle et une des principales causes de cancer du poumon.

Le risque relatif global de cancer du poumon augmente de 16 % pour chaque augmentation de 100 Bq/m3. Cette estimation est basée sur plus de 10 000 patients atteints de cancer du poumon et sur des témoins, dont les domiciles ont été testés pour le radon à l’aide de dispositifs de test à long terme, en Amérique du Nord, en Europe et en Chine.

Le dépistage du radon est simple et abordable. Un test fiable consiste en :

– Un dispositif de test du radon recommandé par Santé Canada pour une utilisation à LONG TERME (plus de 90 jours), tel que notre kit de test de radon à prix coûtant.
– Utilisé sur le long terme, pour obtenir des résultats fiables, vous devez tester le radon pendant au moins 91 jours.
– Placé dans une zone qui mesurera l’air que vous respirez le plus régulièrement. C’est important car cela aura le plus grand impact sur votre santé. Cliquez ici pour en savoir plus sur les endroits où tester.

 La limite d’exposition maximale tolérée par Santé Canada pour le radon est de 200 Bq/m3, mais les risques accrus de cancer sur la durée sont évidents à partir de 100 Bq/m3. Le meilleur conseil est d’avoir des niveaux de radon qui suivent le principe ALARA (Aussi Bas Que Raisonnablement Possible). Nous avons une page détaillée sur l’interprétation de vos niveaux de radon ici.

Le radon est un gaz inodore, incolore et insipide, et il n’y a aucun symptôme immédiat d’exposition au radon qu’une personne remarquera. Bien qu’il n’y ait pas de symptômes associés à l’exposition au radon, la radiation émise par le radon (particules alpha) endommage immédiatement l’ADN des cellules tapissant les poumons. Cet endommagement augmente votre risque relatif de cancer du poumon, la seule conséquence sanitaire scientifiquement prouvée de l’exposition au radon. La seule façon de savoir si votre maison est exposée au radon est d’utiliser un dispositif de test à long terme recommandé par Santé Canada. 

Oui. L’utilisation combinée du tabac et d’une exposition élevée au radon augmente considérablement vos risques de cancer du poumon par rapport à chacun pris individuellement. Santé Canada a des informations à ce sujet ici. Si vous êtes exposé à des produits du tabac ou si vous les utilisez, tester votre domicile pour le radon (et le réduire s’il est élevé) est un moyen de réduire vos chances d’avoir un cancer du poumon.

Il est important de noter qu’il existe d’autres causes vérifiées de cancer du poumon qui, combinées à une exposition au radon, augmenteront considérablement votre risque relatif de cancer du poumon. Ceux-ci comprennent :

– L’exposition à la pollution de l’air telle que la fumée de feu de forêt et les particules de combustion (appelées particules en suspension de moins de 2,5 microns, également appelées PM 2,5).
– L’exposition à des métaux lourds tels que l’arsenic.
– L’exposition à l’amiante.
– Les antécédents d’inflammation pulmonaire sévère (comme la pneumonie et la tuberculose).

Radon et où vous habitez

Oui! Malheureusement, le Canada a des niveaux de radon les plus élevés au monde et aucun endroit au Canada n’est exempt de radon. Apprenez-en plus sur le radon au Canada ici.

Tout le Canada a le potentiel d’avoir des niveaux élevés de radon (il n’y a pas de zone “sans radon”). Le principal facteur influençant les niveaux élevés de radon est la façon dont votre maison est construite et utilisée. La seule façon d’en être sûr est de faire un test.

 

Radon et votre domicile

L’atténuation du radon est le processus visant à empêcher une maison de tirer les gaz du sol dans l’espace de vie. Cela consiste généralement en un ventilateur actif qui extrait les gaz du sol sous la fondation d’une maison et les évacue à l’extérieur. Lorsqu’ils sont correctement installés, ces systèmes sont extrêmement efficaces pour réduire le radon dans une maison. Nous avons des informations détaillées sur un blog et une page dédiée sur notre site web.

 

Non, toutes les maisons ont un moyen de mélanger l’air et les effets de chauffage qui mélangent l’air presque uniformément dans toute la maison. Selon nos recherches, qui ont fait l’objet d’un examen par des pairs et ont été publiées (en Anglais), les sous-sols sont seulement 13 % plus élevés que les étages principaux et supérieurs. Cela signifie que si votre sous-sol a un taux élevé de radon, il en va de même pour vos étages principaux et supérieurs.

Grâce à nos recherches, nous constatons que TOUTES les maisons ont le potentiel d’avoir des niveaux élevés de radon. Cependant, nos recherches montrent que les maisons plus récentes ont une probabilité accrue d’avoir un radon élevé. Alors que 1 maison sur 9 construites avant 1940 dépasse la limite de 200 Bq/m3 établie par Santé Canada, une maison construite après 2001 a doublé ce risque, avec 1 maison sur 4,5 dépassant les 200 Bq/m3.

 

Pas nécessairement. Si votre maison a été construite après 2010-2015 (selon votre province/territoire), il y aura une « pré-installation pour le radon ». Il s’agit du début d’un système d’atténuation du radon mais qui n’est pas fonctionnel. Cela nécessite l’intervention d’un professionnel certifié pour installer un ventilateur actif et achever l’installation d’un système d’atténuation complet.

L’Étude nationale Évict Radon

Il y a plusieurs raisons :

1. Nous proposons un kit à prix coûtant et nous ne réalisons aucun profit, que ce soit sur les tests ou l’atténuation du radon.
2. Nous utilisons le seul testeur de radon certifié internationalement (ISO 17025) et effectuons constamment des contrôles de qualité pour garantir que la lecture du radon que vous obtenez est fiable.
3. Votre test de radon anonyme et dé-identifié sera utilisé dans la recherche scientifique par des scientifiques canadiens pour résoudre le problème important et croissant du radon au Canada, afin de :
– Promouvoir des changements informés dans les pratiques de construction
– Promouvoir des changements de politique pour aider ceux qui sont le plus touchés par l’exposition au radon
– Informer tous les Canadiens sur le radon et ses effets sur la santé

L’Étude nationale Évict Radon est une étude de prévention du cancer au Canada, menée par le secteur public et les universités. Notre équipe est composée de chercheurs et d’autres scientifiques basés dans des universités et des agences de tout le pays, y compris l’Agence du cancer de la Colombie-Britannique (C.-B.), l’Université Simon Fraser (C.-B.), l’Université de Calgary (AB), l’Université de la Saskatchewan (SK), l’Université d’Ottawa (ON), l’Université Laval (QC), l’Université Dalhousie (NS), les Laboratoires Nucléaires Canadiens (ON), le Conseil national de recherches (du Canada) et Santé Canada.

 

Aucun résultat