Skip to main content

REMARQUE: Vous mesurez le radon au printemps ou en été (d'avril à août)? Cliquez ici pour en savoir plus  

Vous êtes intéressé à obtenir un trousse de mesure du radon au printemps ou en été (d’avril à août). Les recherches canadiennes sur le radon indiquent que la période (la saison) pendant laquelle les mesures de radon à long terme, de plus de 90 jours, sont effectuées n’ont pas d’incidence statistiquement notable sur les résultats. Toutefois, les autorités de santé publique recommandent toujours d’effectuer de réaliser la majorité de ces tests durant les mois les plus froids. En conséquence, nous souhaitons vous informer que trois options s’offrent à vous :

  1. Réaliser un test de mesure de 180 jours (6 mois), dès maintenant.
  2. Attendre jusqu’à la fin septembre et effectuer un test de mesure de plus de 90 jours (3 mois).
  3. Réaliser un test de mesure sur une année complète

Le détecteur de radon ne commence à fonctionner qu’après l’ouverture du sac en plastique qui contient le détecteur. Il est important d’enregistrer avec précision la date préliminaire et finale du test de mesure en suivant notre processus d’enregistrement. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à [email protected].  

Série de recherche sur le radon

Comprendre l’exposition aux doses de radon en fonction des habitudes d’activité, des comportements et des modes de vie

Série de recherche sur le radon

Le comportement humain peut avoir un impact profond sur l’exposition aux toxines environnementales qui augmentent le risque de cancer, et le gaz radon dans les propriétés résidentielles ne fait pas exception. Au niveau le plus simple, des comportements tels que les habitudes d’ouverture des fenêtres et le temps passé à l’extérieur peuvent modifier considérablement l’exposition au radon des individus (et donc le risque de cancer du poumon) au cours de leur vie, indépendamment des niveaux de radon latent dans une propriété ou une région donnée.

D’un point de vue de la réduction du risque de cancer du poumon induit par le radon, la compréhension du comportement est aussi importante que la compréhension des niveaux de radon dans les bâtiments. Cependant, l’impact de la psychologie interindividuelle sur les différents comportements de recherche de santé (qui modifient l’exposition au radon) doit être mieux compris. Dans le cadre de l’étude nationale Evict Radon, nous étudions comment différents comportements liés à la sensibilisation au radon, aux tests et à l’atténuation travaillent ensemble pour modifier de manière significative l’exposition au radon résidentiel pour les individus.

Parmi les personnes signalant une exposition au radon non sécuritaire, 35 % ont rapidement atténué, 31 % ont présenté des comportements de retard, 28 % ont signalé des obstacles économiques, et 6 % ont refusé d’agir. Les comportements de retard dans le test ou l’atténuation du radon correspondaient à une augmentation significative de l’irradiation pulmonaire excessive totale, qui différait selon les caractéristiques démographiques.

Ceux qui souhaitaient atténuer leurs niveaux élevés de radon mais ne pouvaient pas le faire pour des raisons économiques étaient généralement plus jeunes, souvent avec de jeunes familles.

Ce projet a identifié un besoin clair d’aider les jeunes individus (ou toute personne de statut socio-économique inférieur) à réduire le radon, car c’est à ces jeunes âges que la prévention de l’exposition au radon est la plus cruciale.

 

Aucun résultat