Skip to main content

REMARQUE: Vous mesurez le radon au printemps ou en été (d'avril à août)? Cliquez ici pour en savoir plus  

Vous êtes intéressé à obtenir un trousse de mesure du radon au printemps ou en été (d’avril à août). Les recherches canadiennes sur le radon indiquent que la période (la saison) pendant laquelle les mesures de radon à long terme, de plus de 90 jours, sont effectuées n’ont pas d’incidence statistiquement notable sur les résultats. Toutefois, les autorités de santé publique recommandent toujours d’effectuer de réaliser la majorité de ces tests durant les mois les plus froids. En conséquence, nous souhaitons vous informer que trois options s’offrent à vous :

  1. Réaliser un test de mesure de 180 jours (6 mois), dès maintenant.
  2. Attendre jusqu’à la fin septembre et effectuer un test de mesure de plus de 90 jours (3 mois).
  3. Réaliser un test de mesure sur une année complète

Le détecteur de radon ne commence à fonctionner qu’après l’ouverture du sac en plastique qui contient le détecteur. Il est important d’enregistrer avec précision la date préliminaire et finale du test de mesure en suivant notre processus d’enregistrement. Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter à [email protected].  

Demande de publication

Pour accéder :

En raison des restrictions imposées par l’éditeur, l’accès à certaines de nos publications est limité. Si vous souhaitez obtenir une copie de ces publications, veuillez remplir le formulaire de contact ci-dessous. Assurez-vous d’inclure une adresse courriel valide, et nous vous répondrons dès que possible.

Publications demandables

Le radon est un gaz noble radioactif dont l’inhalation répétée est l’une des principales causes de cancer du poumon, contribuant à environ 16 % de tous les cas de cancer du poumon diagnostiqués dans le monde. Au fur et à mesure que le radon progresse le long de sa série de désintégration radioactive, il émet des particules alpha, un type de rayonnement ionisant à transfert linéaire d’énergie élevé qui, en fonction de la dose, a des effets sanitaires à court et à long terme. Le radon est un carcinogène humain connu et répandu depuis le milieu du XXe siècle. Dans cet article, nous passons en revue la toxicologie du radon… (En Anglais)

Gaz Radon (222Rn), Module de Référence en Sciences Biomédicales
Pearson et al. 2023

Le radon est un gaz noble radioactif dont l’inhalation répétée est l’une des principales causes de cancer du poumon, contribuant à environ 16 % de tous les cas de cancer du poumon diagnostiqués dans le monde. Au fur et à mesure que le radon progresse le long de sa série de désintégration radioactive, il émet des particules alpha, un type de rayonnement ionisant à transfert linéaire d’énergie élevé qui, en fonction de la dose, a des effets sanitaires à court et à long terme. Le radon est un carcinogène humain connu et répandu depuis le milieu du XXe siècle. Dans cet article, nous passons en revue la toxicologie du radon… (En Anglais)

Les radiations ionisantes sont de l’énergie sous forme de photons de lumière (ondes électromagnétiques) ou de particules atomiques qui délogent les électrons des atomes. Les différents types de radiations (par exemple, les rayons gamma, les rayons X, les électrons, les protons, les ions hélium, les noyaux chargés lourds) produisent des schémas d’ionisation distincts qui sont fonction du transfert linéaire d’énergie, ce qui influence à son tour les effets sanitaires à court et à long terme en fonction de la dose…

Toxicologie des radiations ionisantes, Module de Référence en Sciences Biomédicales
Danforth et al. 2023

Les radiations ionisantes sont de l’énergie sous forme de photons de lumière (ondes électromagnétiques) ou de particules atomiques qui délogent les électrons des atomes. Les différents types de radiations (par exemple, les rayons gamma, les rayons X, les électrons, les protons, les ions hélium, les noyaux chargés lourds) produisent des schémas d’ionisation distincts qui sont fonction du transfert linéaire d’énergie, ce qui influence à son tour les effets sanitaires à court et à long terme en fonction de la dose…

Les radiations ionisantes (RI) sont très dommageables pour les processus vitaux de la vie, induisant des dommages à l’ADN à l’origine de diverses maladies humaines, notamment le cancer. Au niveau cellulaire, les RI génèrent des espèces réactives de l’oxygène et ionisent l’ADN, entraînant des cassures simples et doubles brins, des liaisons croisées entre les brins et d’autres lésions oxydatives. En fonction du type, de la qualité et de la dose de RI, le mécanisme de réparation cellulaire peut échouer à réparer de manière précise ou complète les dommages à l’ADN, entraînant la mort cellulaire ou la transformation…

Chapitre 32 - Sources modernes d'exposition environnementale aux radiations ionisantes et conséquences sanitaires associées, Stabilité du génome (deuxième édition) : Des virus à l'application humaine
Pearson et al. 2021

Les radiations ionisantes (RI) sont très dommageables pour les processus vitaux de la vie, induisant des dommages à l’ADN à l’origine de diverses maladies humaines, notamment le cancer. Au niveau cellulaire, les RI génèrent des espèces réactives de l’oxygène et ionisent l’ADN, entraînant des cassures simples et doubles brins, des liaisons croisées entre les brins et d’autres lésions oxydatives. En fonction du type, de la qualité et de la dose de RI, le mécanisme de réparation cellulaire peut échouer à réparer de manière précise ou complète les dommages à l’ADN, entraînant la mort cellulaire ou la transformation…

La qualité de l’air intérieur est fortement influencée par la présence du gaz radioactif radon (222Rn). En effet, une exposition à des concentrations élevées de 222Rn est indiscutablement liée aux dommages à l’ADN et au cancer du poumon, et constitue un problème croissant dans les résidences nord-américaines, augmentant au fil du temps dans les stocks de logements plus récents en fonction de variables encore peu claires. Un large éventail de facteurs environnementaux, structurels et comportementaux peut influencer la concentration de radon dans l’air intérieur…

L'apprentissage automatique comme outil de nouvelle génération pour la prédiction de l'exposition au radon dans l'air intérieur, Méthodes de recherche Sage
Khan et al. 2020

La qualité de l’air intérieur est fortement influencée par la présence du gaz radioactif radon (222Rn). En effet, une exposition à des concentrations élevées de 222Rn est indiscutablement liée aux dommages à l’ADN et au cancer du poumon, et constitue un problème croissant dans les résidences nord-américaines, augmentant au fil du temps dans les stocks de logements plus récents en fonction de variables encore peu claires. Un large éventail de facteurs environnementaux, structurels et comportementaux peut influencer la concentration de radon dans l’air intérieur…

Accès de publication (FR)

"(Requis)" indicates required fields

Prénom(Requis)
Veuillez nous indiquer quelle(s) publication(s) vous voudriez avoir accès.
This field is for validation purposes and should be left unchanged.
Aucun résultat